61è ANNIVERSAIRE DE L’ARMÉE MALIENNE: Le geste salutaire de Assimi Goïta en faveur des familles des soldats tombés pour le Mali

Placée sous la présidence du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, la cérémonie de commémoration du 61è anniversaire s’est déroulée au camp Soundiata Keïta de Kati. L’événement sobre a été marqué par la remise d’un chèque géant de 2 milliards 399 millions 248 milles 800 F CFA aux familles des soldats tombés sur le champ de l’honneur.

« Chères épouses, sachez que vous ne serez jamais des veuves. Sachez que vos enfants ne seront jamais des orphelins dans la République du Mali. Je vous demande de continuer ce que vous avez toujours fait, c’est-à-dire, éduquer nos enfants, prendre soin de notre avenir, continuer l’œuvre commune que nous menons ensemble pour l’édification de la nation », a indiqué le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Col Sadio Camara.

En effet, jamais dans l’histoire du Mali une telle somme n’a jamais été mise à la disposition des veuves  et parents des hommes qui se sacrifient pour la défense de la patrie. A travers ce geste symbolique, le gouvernement de la transition met  l’accent sur la motivation des  troupes sur le terrain. En plus d’avoir remis cet important chèque, le colonel Sadio Camara a annoncé la construction de 4000 logements sociaux pour les militaires et paramilitaires.

Pour lui, le militaire malien s’est toujours engagé pour sa patrie. Il est donc normal que la patrie prenne soin de ceux qu’ils (militaires) laissent derrière eux.

Il a ajouté que cela fait 61 ans que les militaires maliens se battent en ignorant les dangers réels dans l’unique but de préserver l’unité et l’indivisibilité de la nation.  Le responsable du département a affirmé que les soldats maliens se battent également pour que les enfants du pays continuent de représenter l’avenir auquel le peuple aspire. Il a renchérit : « Pendant ce temps, les braves épouses et familles des militaires supportent l’absence de leurs hommes, partis au front. Elles surmontent les chagrins, l’angoisse, la douleur et parfois la solitude pour mener un combat plus important que celui des hommes ».

A noter que cette commémoration intervient au moment où les forces de défense et de sécurité marquent l’effectivité de leur montée en puissance, avec des résultats remarquables sur le terrain.

Abdrahamane Baba Kouyaté

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire