JUSTICE13 Videos

Les forces armées maliennes engrangent des résultats contre les GAT dans le strict respect des droits humains
0

NOTE TRIMESTRIELLE DE LA MINUSMA SUR LES DROITS HUMAINS : une baisse de 42 % comparativement au trimestre précédent

Les violations de droits de l’homme imputables aux Forces de défense et de sécurité du Mali (FDSM) ont enregistré une baisse de 62 %, passant de 320 entre janvier et mars 2022 à 122 au cours de la période du 1er avril au 30 juin 2022 ! C’est ce qui ressort du rapport trimestriel de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) sur les tendances des violations et atteintes aux droits de l’homme et au droit international humanitaire dans notre pays. Un document publié le 31 août 2022.
Business people and lawyer contract signing and explaining to customers at the office.
0

Mali – Question de droit : contrat de travail, le code du travail enseigne.

Le code du travail a examiné le sujet du contrat de travail, de sa définition, dans sa rédaction, de sa formation, de ses heures, de ses éléments, ses distinctions, Son SMIG en passant par sa calcule de l'indemnité, de son rôle, de ses bases, et de ses obligations. Le contrat du travail , par définition, selon le code du travail, est un contrat par lequel le salarié s'engage à mettre sa force de travail au service de l'employeur sous les ordres duquel il se place moyennant une rémunération.
Boubou-Cissé,-Mamadou-Igor-Diarra,-Tiéman-Hubert-Coulibaly-et-Babaly-Bah-sont-recherchés-par-la-justice-(J.A)
0

CITÉ DANS L’AFFAIRE PARAMOUNT : Mamadou Igor Diarra se défend comme un lion !

Comme Dr Boubou Cissé et Tiéman Hubert Coulibaly, Mamadou Igor Diarra a réfuté la semaine dernière les accusations de la justice malienne. Il a apporté des précisions tout en bénéficiant du soutien du Groupe Bank Of Africa (BOA). Il se dit surpris par cette accusation. «C’est avec étonnement, que j’ai appris le 28 juillet dernier l’ouverture d’une information judiciaire assortie d’un mandat d’arrêt international contre ma modeste personne par une institution judiciaire de mon pays, le Mali» !
Maître-Mamadou-Camara-avocat-à-la-cour-
0

PROCÈS ÉTIENNE FAKABA SISSOKO: Les coulisses racontées par Maître Mamadou Camara avocat à la cour

"Étienne Fakaba et nous. J'ai suivi de loin, avec déplaisir et à mon corps défendant, le procès instruit contre Étienne Fakaba Sissoko au tribunal de la Commune IV. Avec déplaisir, parce-que je crois profondément que les défis auxquels le Mali est aujourd'hui confronté imposent une toute autre priorité, un tout autre agenda que celui de l'Inquisition contre de paisibles citoyens.
Etienne-Fakaba-Siissoko
0

PROCÈS D’ETIENNE FAKABA SISSOKO :Témoignage de Mohamed Diarra

Ce jour, 13 avril, à 9h, j'étais au procès d'Étienne Fakaba Sissoko qui, vêtu d’un costume noir, chemise blanche et cravate rouge avec un moral d'acier, se présenta à la barre après invitation de Madame la Juge. Dans son allocution digne d'un Avocat, il a tenu bon avec un développement hors du commun. On le savait très à l’aise devant les caméras et les foules, mais ce jour, c’était un prisonnier déterminé et d’une éloquence déconcertante qui se présenta à la barre. 
Gouagnon-Coulibaly-à-Salikou-Sanogo-pour-la-présidence-du-parti-Union-pour-la-République-et-la-Démocratie-(URD)
0

CACOPHONIE A LA TÊTE DE L’URD : Le sort du parti se joue devant la justice

Le Tribunal de grande instance de la commune V a rendu public son verdict ce lundi 4 Avril 2022, dans l’affaire opposant Gouagnon Coulibaly à Salikou Sanogo pour la présidence du parti Union pour la République et la Démocratie (URD). Le second a aussitôt appel de la décision. La justice a enfin tranché entre les deux cadres qui prétendent conduire la destinée du parti de feu Soumaïla Cissé.
Logements sociaux
0

ATTRIBUTION FRAUDULEUSE DES LOGEMENTS SOCIAUX AU MALI KOURA : A quand les résultats des enquêtes promises par les autorités ?

Le Mali Koura tant vanté par les autorités de la transition et tant espéré par le peuple malien semble être une grosse illusion tant les pratiques décriées et reprochées aux anciens régimes qui se sont succédé au Mali ont refait surface et de la manière la plus impétueuse. L’attribution frauduleuse des logements sociaux est désormais le symbole du Mali Koura en déperdition. Jamais une attribution des logements sociaux n’a été aussi scandaleuse que celle de la transition d’Assimi Goïta et de Choguel Kokala Maïga. A des noms fictifs sur la décision se sont ajoutés des quotas octroyés à ceux qui n’en ont pas besoin, en passant par des noms de ministre en fonction ou la fille du premier ministre.
JUSTICE-TRANSITIONNELLE-AU-MALI-agence-relai-Cvjr
0

JUSTICE TRANSITIONNELLE AU MALI : Une agence prend le relai de la Cvjr

A la suite de multiples travaux réalisés pour faire la lumière sur les violations graves des droits de l’Homme commises dans le passé, la Commission vérité, justice et réconciliation (Cvjr) entame la phase réparation des victimes. La nouvelle est tombée ce jeudi 3 mars 2022 à la faveur d’une conférence de presse animée par le président de la Cvjr, Ousmane Oumarou Sidibé.
Mamadou Kassogué, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des sceaux
0

DROITS HUMAINS : Comment l’Occident est parvenu à nous faire mépriser nos propres valeurs

«Lorsque des centaines de milliers de jeunes africains meurent dans la méditerranée, dans les guerres ou lors des famines… cela est un fait divers. Mais, quand un Occidental meurt quelque part dans le monde, c’est une tragédie. Autrement, la vie d’un Occidental vaut-elle mieux que celle d’un Africain» ? C’est le cri de guerre d’une jeune influenceuse sénégalaise pour sonner la révolte de sa génération afin de permettre au continent de reprendre son destin en main. Et pourtant cette question ne devait pas se poser​​ si  la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH) était équitablement appliquée puisqu’elle nous enseigne que «tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits».
Mamadou-Sinsy-Coulibaly-Amadou-dit-Diadie-Sankare_CNPM
0

LA JUSTICE A RETABLI L’ORDRE AU CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU MALI : Diadié Dit Amadou Sankara expulsé manu militari

Enfin la justice a pris ses responsabilités en exécutant par la force sa décision qui avait été mise en souffrance par un des camps en conflits pour le contrôle du patronat. Après la décision de la Cour Suprême annulant toutes les deux Assemblées Générales, le Président autoproclamé du CNPM avait refusé de se soumettre à la sentence en libérant les locaux, malgré toutes les interventions qu’elle soit du cadre de concertation des groupements professionnels et des conseils patronaux des régions, ou qu’elle soit des personnes ressources du secteur privé. Il a fallu que la justice s’assume pour appliquer la loi dans toute sa rigueur. Que reste-il à faire ? Une nouvelle Assemblée Générale est-elle nécessaire pour départager les deux protagonistes comme cela avait été préconisé par certains médiateurs ?