EMBARGO DE LA CEDEAO : La Bceao étrangle l’économie malienne

Asphyxier l’économie malienne. Tel semble être l’objectif que vise la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) qui a décidé de réduire de moitié ses émissions de liquidité aux banques maliennes. Alors que les banques commerciales de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) se frottent les mains avec l’octroi de liquidité, celles du Mali broient du noir.

Les banques de l’Uemoa ont une fois de plus renforcé leurs demandes de liquidité auprès de la Banque centrale la semaine dernière. En effet, la 3è injection de liquidité de la Bceao depuis le début de l’année 2022, effectuée ce 17 janvier 2022, s’est accrue de près de 50 milliards F CFA pour s’établir à 3 624 milliards F CFA.

Cette adjudication, comme depuis juin 2020, s’est réalisée au taux d’intérêt fixe de 2% et enregistrant la participation de 93 banques commerciales de l’Union.

 

La répartition de ce montant global de refinancement accordé par la Banque centrale aux établissements de crédit par pays se décompose comme suit : le Bénin demande et obtient 579 milliards F CFA, le Burkina Faso : 439 milliards F CFA, la Côte d’Ivoire : 1 118 milliards F CFA, la Guinée Bissau : 49 milliards F CFA, le Niger : 241 milliards F CFA, le Sénégal : 826 milliards F CFA, le Togo : 163 milliards F CFA.

Quant au Mali, il est le seul pays de l’Union dont les besoins de liquidité des banques commerciales n’ont pas été intégralement couverts en dépit de l’adjudication au taux d’intérêt fixe, certainement en raison des sanctions financières imposées par la Cedeao depuis le 9 janvier dernier. Ainsi, alors que les banques commerciales maliennes souhaitaient être refinancées à hauteur de 445,14 milliards FCFA, ce sont seulement 209,14 milliards FCFA qui ont été retenus par la Bceao.

Une situation qui impacte profondément l’économie malienne. Une option de la banque centrale qui ne vise seulement qu’à asphyxier des populations déjà meurtries par une double crise.

Jean JACQUES

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire