MAHMOUD DICKO AUX AUTORITES DE LA TRANSITION : « Il faut éviter l’excès et la démesure »

Très discret depuis sa dernière sortie où il a fait de graves révélations, l’imam Mahmoud Dicko a profité de son sermon du vendredi pour jeter des pierres dans la mare des autorités de la Transition qu’il invite à être mesurées. Ce, sans les nommer.

« Il n’y a pas plus puissant que le bon Dieu, capable de mettre fin au monde en un clic. Mais, il ne le fait pas. Cela, parce qu’il est patient et tolérant. » C’est par ces mots qu’il introduisit sa séance de prêche. Dans son habitude de parler en parabole, l’imam a affirmé qu’il faut de la retenue en toute chose. Et qu’il faut savoir se limiter, même en position de force. « Dans la prise de parole ou dans les faits, il faut éviter la démesure parce que la vie est faite de beaucoup de jours », a-t-il clamé.

Selon lui, c’est une recommandation du Prophète Mohamed (Paix et salut sur Lui) aux croyants d’être modéré et humble. Mahmoud Dicko a expliqué que tout devient facile lorsqu’on reste modeste.

Comme pour tancer le Premier ministre Choguel K. Maïga avec qui ses relations ne semble plus au beau fixe, le leader religieux a soutenu : « Lorsque vous parlez avec arrogance et mépris, même ceux qui n’ont rien contre vous en voudront juste parce que vous avez parlé avec excès. Se bomber la poitrine et tenir des propos va-t’en guerre engendre des regrets parce que le monde t’empêchera. Et il le fera sans doute », a pesté l’imam. Il a ajouté qu’un être humain doit éviter de tomber dans l’excès avec des propos et des actes démesurés, que cela soit dans les relations humaines ou en diplomatie.

Mahmoud Dicko a déclaré que l’être humain doit posséder au moins l’une des qualités du Prophète Mohamed (Paix et salut sur Lui) et que cela soit su des collaborateurs et l’entourage. Selon lui, le règlement de compte et la vengeance sont prohibés par la religion musulmane.

Il conclut son sermon par appeler à la retenue, au pardon et à l’union sacrée qui, dit-il, permettent de surmonter n’importe quelle adversité.

Dieu veille !

Harber MAIGA

 

(Visited 2 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire