Choguel-Kokalla-Maiga-Editorial-Journal-L-Alternance
0

Edito : interpellation au CNT, Choguel a-t-il abandonné Assimi en plein vol ?

Devant le Conseil National de Transition, CNT, pour le grand oral sur son bilan à la tête du gouvernement, le Premier Ministre Choguel K Maïga, l’anti français et l’anti occidental était véritablement méconnaissable au CICB le jeudi 21 Avril 2022. Comme une sorte de prémonition sur son départ de la primature, il cherche aujourd’hui à se réconcilier avec ceux-là même qu’il a traité de tous les noms d’oiseaux de mauvais augure, à savoir la France, la MINUSMA, la CEDEOA, l’UEMOA.
Editorial-Journal-L-Alternance
0

Éditorial : Le Mali, pays des crises et des scandales

Crise politique, crise sécuritaire, crise énergétique, crise économique et financière, crise de confiance, crise de gouvernance, la liste est loin d’être exhaustive. A ces crises gravissimes se sont ajoutés des scandales tant dans le recrutement à la police nationale que dans l’attribution des logements sociaux. Le Mali Koura annoncé Urbi et Orbi n’est-il pas en passe de devenir une grosse illusion tant les attentes ont été déçues et le grand espoir d’un Mali vertueux à vau-l’eau.
Defile FAMA forces armees maliennes 3B0A0265
0

Edito : Les FAMA, dernier espoir d’un peuple martyr

Les forces de Défense et de sécurité du Mali, FAMA, font l’objet d’accusations graves d’exactions contre les civils, par la France et ses alliés, après les opérations réussies de Moura dans le cercle de Djenné. Ces gravissimes accusations portées contre l’armée malienne sont-elles faites à dessein pour saper le moral des troupes qui montent véritablement en puissance depuis plus de quatre mois ? La France a-t-elle digéré son humiliation d’être chassée comme un mal propre par une de ses ex colonies ? en attendant la fin des enquêtes chacun peut disserter sur le sujet en sa manière.
L’ŒIL DE LE MATIN-oeil-Le-Matin-editorial-Moussa-Bolly
0

L’ŒIL DE LE MATIN : Il ne dépend que de nous pour que le Mali soit un paradis terrestre

Malgré de nombreux soutiens, le lanceur de poids Oumar Dembélé a finalement été expulsé vers le Mali le vendredi 11 mars 2022. Après deux mois passés dans un centre de rétention et malgré une intense mobilisation, ce sportif a été transféré vers notre pays via un charter affrété par l’Etat français. Âgé de 20 ans, il avait quitté le Mali en 2018 et avait réussi à s’intégrer à Nancy grâce à sa passion pour l’athlétisme.
Choguel Kokalla Maïga
0

Edito : Le PM Choguel affaibli et isolé

Bien qu’étant un leader politique à avoir collaboré avec les deux précédents régimes, à savoir celui d’ATT et le régime d’IBK, le Premier ministre Choguel Kokala Maïga avait réussi un moment à redorer son blason. D’abord il est resté constant tout au long du combat contre le régime IBK. Président du Comité stratégique du M5 RFP, le Mouvement insurrectionnel qui est venu à bout du régime IBK, Choguel K Maïga avait montré au peuple malien un autre visage celui d’un homme qui s’est repenti et qui est engagé pour la cause de son peuple.
Ediitorial-Journal-L-Alternance
0

Edito : Le Mali vivra -t-il désormais en autarcie ?

La France et ses alliés européens ont finalement décidé de plier armes et bagages au Mali pour une destination bien connue. Cette décision fait suite à une brouille diplomatico- politique, entre le Mali, dirigé par une junte militaire, et la France et ses alliés engagés depuis belle lurette dans la lutte contre le terrorisme. Comme il fallait s’y attendre les relations entre Bamako et Paris n’ont cessé de se détériorer depuis l’annonce faite par le premier de collaborer avec d’autres partenaires non occidentaux en l’occurrence la Russie. Crime de lèse-majesté pour Emmanuel Macron, car le Mali, ancienne colonie française, membre du pré carré du même pays et chasse gardée de l’ancêtre des Gaulois, ne pourrait en aucun cas s’affranchir de cette tutelle.
L’ŒIL-DE-LE-MATIN-Moussa-BOLLY-Union-Africaine
0

L’ŒIL DE LE MATIN : L’Afrique à Addis-Abeba toute honte bue

Du 5 au 6 février 2022, les chefs d'États et de gouvernements de l'Union africaine se sont réunis à Addis-Abeba pour le 35e sommet du nom. Les dirigeants du continent n’ont eu aucun problème et surtout aucune gêne à fouler le sol de la capitale éthiopienne qu’ils avaient pourtant abandonné assiégée entre novembre et décembre 2021 par des rebelles tigréens menaçant de donner l’assaut à chaque instant.
Le-Lieutenant-colonel-Paul-Henri-Sandaogo-DAMIBA-semble-réussir-là-où-Assimmi-GOITA-a-échoué
0

Éditorial : Le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA semble réussir là où Assimi GOITA a échoué

Les Chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, CEDEAO, lors de leur sommet ordinaire, tenu à Accra au Ghana, sur les trois crises, à savoir le Mali, la Guinée et le Burkina Faso, n’ont pas voulu sanctionner davantage le Burkina à raison de l’humilité et de la bonne coopération du putschiste. Le lieutenant-colonel Damiba semble comprendre les enjeux et n’a pas voulu engager un bras de fer avec la Communauté sous régionale dont la moindre sanction pourrait étouffer son pays, enclavé, sans littoral et déjà fragilisé par la crise multidimensionnelle.
Editorial-durée-de-la-transition-provoque-une-levée-des-boucliers
28.10K
04:28

Edito : la durée de la transition provoque une levée des boucliers

L’une des recommandations phares des Assises Nationales de la Refondation a été sans nul doute la durée de la transition, laquelle est comprise entre 6 mois et 5 ans. Cette proposition qui émane du peuple souverain doit-elle faire l’objet d’une polémique stérile ou bien elle doit être analysée avec réalisme ? Sans jeter le bébé avec l’eau du bain et sans passion  si tant est que c’est une frange importante du peuple réunie en forum et toute liberté, qui a choisi cette durée, il n y a pas lieu de crier au scandale. Le peuple est souverain, maintenant il revient aux plus hautes autorités du pays, tout en respectant la volonté du peuple, de se rendre à l’évidence que dans le contexte actuel marqué par une incertitude absolue, que cinq ans de transition ne seraient pas raisonnables, ni tenables surtout avec le risque des sanctions qui fuseraient de toute part.