Colonel Assimi GOÏTA, Président de la Transition malienne 03
0

S’appuyer sur des alliances stratégiques pour échapper aux loups de l’impérialisme

La survie du «virus malien» (que nous devons cultiver à souhait) est liée au triple réarmement culturel, politique et économique. Et cela d’autant que pour attaquer, riposter ou résister, il faut être fort. Tout comme il est indispensable de renforcer les trois binômes qui sont la colonne vertébrale de la bonne gouvernance : paix et sécurité, justice et démocratie, croissance économique et développement humain durable. De façon transparente, il faut donc concevoir et appliquer une politique et une stratégie d’utilisation des ressources naturelles pour la prospérité de l’ensemble de notre peuple à travers la réalisation de huit transitions économiques fondamentales de rupture du cercle vicieux de la pauvreté, à savoir : infrastructures et équipement clés en tête et non clés en main ; énergies renouvelables (électrification) à hauteur de nos besoins