AGRICULTURE28 Videos

SAMSUNG CSC
0

KADIOLO : Les récoltes de coton menacées par les infestations des champs

Depuis quelques semaines, ont indiqué des témoins, des insectes ont fait leur apparition dans les champs de cultures dans la région de Sikasso. Les champs de coton de la filiale sud de la Compagnie malienne de développement du textile (CMDT), précisément la zone de Kadiolo dans le secteur de Sikasso, sont particulièrement menacés par la cicadelle jacobiella ou encore «Ta kèrèkan» en langue bamanankan.
arachides
0

L’ARACHIDE AU MALI : Un produit très prisé par les consommateurs et une source de revenus pour les vendeurs

Parmi les produits saisonniers prisés par les habitants de la capitale malienne figure l’arachide. En cette période des pluies le produit abonde actuellement dans les différents marchés de Bamako et même dans les quartiers où des femmes détaillantes portant d’assiettes moyennes sur la tête arpentent les rues pour vendre le produit. Celles qui s’intéressent à l’activité, elles la font bouillir ou griller, qu’elles revendent ensuite par de sachets de 50 F CFA et plus.
engrais-Mali
0

Disfonctionnement dans l’approvisionnement du Mali en engrais : Les fournisseurs d’intrants agricoles et le ministre Modibo Keïta à couteaux tirés

Le 3 septembre 2022, le Président du collectif des fournisseurs d’intrants agricoles du Mali (CFIAM), Youssouf Coulibaly, a fait une déclaration suite aux propos du Ministre du développement rural, Modibo Keïta, concernant les disfonctionnements dans l’approvisionnement du pays en engrais cette année. Dans ses propos diffusés en début septembre 2022 à la télévision nationale, le Ministre Keïta précise que « les opérateurs économiques, sachant que le prix de l’engrais est très élevé sur le marché international, ont posé quelques conditions : qu’il faudrait que l’Etat paye leur arriérés de 2020 et de 2021 ; d’exiger à l’Etat d’acheter au comptant ; et de vendre le sac d’engrais à au moins 55 000 FCFA le sac de 50 Kg ». Il n’en fallait pas plus pour faire réagir le Président du collectif des fournisseurs d’intrants agricoles du Mali (CFIAM), Youssouf Coulibaly, qui dit que « «Le prix du sac d’engrais à 55 000 FCFA, ce n’est arrivé nulle part au Mali au titre de la campagne…
Association-Ouest-Africaine-du-commerce-transfrontalier-des-produits-alimentaires,-Agro–sylvo-pastoraux-et-halieutique-AOCTAH
0

Fluidité Routière Agro-élevage : L’AOCTAH invite les acteurs de la filière bétails de la région de Nioro du Sahel à l’union sacrée

Une mission de l’Association Ouest Africaine du commerce transfrontalier des produits alimentaires, Agro- sylvo-pastoraux et halieutique (AOCTAH), a séjourné à Nioro du Sahel le Mercredi 24 Aout 2022. A la tête de ladite délégation,  Roger Bony le 2èm secrétaire permanent de cette organisation de défense des intérêts des éleveurs et ceux du monde paysans.
engrais-Modibo-Keita-octroie-un-marché-de-gré-à-gré-de-17-milliards-à-ses-proches,-incapables-de-fournir-un-seul-sac-d’engrais-aux-paysans
0

Scandale au Ministère du Développement Rural : le ministre Modibo Keita octroie un marché de gré à gré de 17 milliards à ses proches, incapables de fournir un seul sac d’engrais aux paysans

Engrais subventionnés introuvables et Risque de famine en Zone Office du Niger ! Les fournisseurs locaux (Togouna-agro, Gnoumani-Sa et DPA) écartés ! Les sociétés Ely KO2, Helium Investment, Toya Agro Business, ARP-Mali, Agri Food et Niane sur le banc des accusés… Le Collectif des organisations paysannes saisi le Président Assimi Goita Faute d’engrais minéraux subventionnés, la campagne agricole en cours est sérieusement menacée en zone Office du Niger. En cause, la boulimie vorace du ministre du Développement rural, M. Modibo Keita, qui compte tenu de l’urgence, a profité de la dérogation spéciale  à la procédure de la passation de marché public,  pour signer des conventions par entente directe ou de gré à gré entre son département et des nouveaux fournisseurs (proches à lui),  qui n’ont pas la capacité financière et matérielle pour exécuter de tel marché.
Echange des documents de coopération entre le ministre Abdoulaye Diop et son homologue iranien, Dr. Hossein Amir Abdollahian
0

COOPÉRATION : le Mali et l’Iran déterminés à surfer sur une nouvelle vague partenariale

Le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d’Iran, Dr. Hossein Amir Abdollahian, a séjourné à Bamako du 22 au 23 août 2022. Il a ainsi co-présidé, avec le ministre Abdoulaye Diop, la première session de la commission mixte de coopération entre les deux pays. Une rencontre qui a eu lieu le mardi 23 août dernier. Le choix du Mali pour son premier déplacement officiel en Afrique en dit long sur l’importance que les Iraniens attachent au réchauffement de leurs relations économiques et diplomatiques avec notre pays.
CRISE D’ENGRAIS Clément Dembélé déballe des paysans doutent
0

CRISE D’ENGRAIS : Clément déballe, des paysans doutent

L’engrais chimique qu’attendaient les paysans maliens n’est pas suffisamment présent sur le marché. Cela est un motif de colère pour Clément Dembélé qui multiplie les déclarations hostiles aux autorités. Mais l’amour soudain quele Pr Dembéléleur voue n’est pas du goût de tous les paysans maliens. L’homme politique qui tentent de soulever les paysans pour réclamer l’engrais n’arrive pas à faire adhérer les agriculteurs à sa façon de réclamer des choses que l’Etat doit au monde agricole.
AGRICULTURE—Le-business-de-l’engrais-en-détresse
0

AGRICULTURE : Le business de l’engrais en détresse

Avec la cherté des prix sur le marché international, le business bâti au Mali autour de l’approvisionnement des paysans en engrais minéral est dans la tourmente. Les autorités ont décidé que l'engrais organique sera largement utilisé dans la production agricole pour enrichir les sols. Cela semble être une catastrophe pour les réseaux d’affaires liés à la vente de l’engrais subventionné. Ainsi en a décidé le président Assimi Goïta lors du conseil supérieur de l'agriculture tenu à Koulouba.
Abdel-Karim-Konaté-dit-Ampé-BSIL0781
0

OFFICE DU NIGER : Reprise des travaux d’aménagement de 2850 hectares

En zone office du Niger, grâce aux opérations de sécurisation des forces armées maliennes (FAMa), les travaux de réalisation de 2850 hectares dans la zone office du Niger ont repris après plus de 10 mois d’interruption. La semaine dernière, le Président-directeur général de l’Office du Niger, Abdel Kader Konaté, était sur le site pour constater l’évolution des travaux, estimée à plus de 95%.
RESTAURATION-DES-ECOSYSTEMES-SA..
0

RESTAURATION DES ECOSYSTEMES SAHELIENS : L’Initiative de la Grande muraille verte fait du chemin

Dans le but d’opérer des changements transformationnels des zones difficiles en zones de prospérité économique et de développement durable, les acteurs nationaux se sont penchés sur la question. C’était au cours de l’atelier de validation du Rapport National de Synthèse de la Situation de Référence de la GMV et de la Note Conceptuelle d'un Projet National en réponse aux défis environnementaux et socio-économiques dans la zone GMV.
office_du_niger-ZONE-DE-PRODUCTION-DE-M’BEWANI
0

AMÉNAGEMENT DE LA ZONE DE PRODUCTION DE M’BEWANI : Les travaux exécutés à hauteur de 95%

Après plus de 10 mois d’interruption, les travaux du projet d'aménagement de 2850 ha dans la zone de production de M’Bewani ont repris normalement. L’état d'exécution des travaux sous le contrôle des Forces armées de défense maliennes (FAMa) s’élève à plus de 95%. Ayant été suspendus à cause notamment des attaques récurrentes des groupes terroristes, les travaux de l'aménagement de 2850 ha dans la zone de production de M’Bewani ont repris sur le terrain.