Premier ministre par intérim de la République du Mali, le Colonel Abdoulaye Maiga, lors du débat général de la 77e session de l’Assemblée générale de l’ONU New York, 20 – 26 septembre 2022
0

Discours du Colonel Abdoulaye MAIGA Premier ministre p.i, Chef du Gouvernement du Mali, à l’occasion du Débat général de la 77ème Session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies New York, le 24 septembre 2022 (Texte)

Monsieur le Président de l’Assemblée générale, Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, Monsieur le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Mesdames et Messieurs, De prime à bord, je voudrais m’acquitter de l’agréable devoir de vous adresser les chaleureuses salutations du peuple malien riche de sa diversité culturelle, religieuse et ethnique, ainsi que celles de Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat. M. le Président votre brillante élection à la présidence de cette 77ème session de l’Assemblée générale et la fin des travaux de la 76ème session de l’Assemblée générale brillamment conduits par votre prédécesseur S.E.M. Abdullah SHAHID, de la République des Maldives, m’offrent l’heureuse occasion d’adresser à Vos Excellences les chaleureuses félicitations de tout le Mali.
0-4
0

JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU AU MALI : Les ressources souterraines au cœur du débat

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, prévue pour le 22 mars 2022, le directeur national de l’hydraulique du Mali, Djoouro Bocoum, accompagné de plusieurs responsables du secteur de l’eau au Mali, a animé une conférence de presse, mercredi 16 mars 2022, dans un hôtel de la place. Le thème retenu pour l’édition 2022 est : « Les eaux souterraines, rendre visible l’invisible ». 

DENIYO de Iba One : le Challenge qui recadre le débat de la violence basée sur le Genre

Tube chanté en langue Bambara, IBA ONE à travers DENIYO fait le récit de la mésaventure d'un dragueur maladroit qui promet de recourir à la violence sur la femme convoitée en vain, avoir ce qu'il croit avoir droit. L'accueil du public et le silence des organisation de défense du GENRE, face à ce récit recadre le débat de la violence basée sur le genre. Existe-t-il des privilégiés ou encore violences légitimes basée sur le genre ?