JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU AU MALI : Les ressources souterraines au cœur du débat

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, prévue pour le 22 mars 2022, le directeur national de l’hydraulique du Mali, Djoouro Bocoum, accompagné de plusieurs responsables du secteur de l’eau au Mali, a animé une conférence de presse, mercredi 16 mars 2022, dans un hôtel de la place. Le thème retenu pour l’édition 2022 est : « Les eaux souterraines, rendre visible l’invisible ». 

Selon les conférenciers, l’objectif général affiché de cette conférence de presse est d’attirer l’attention des décideurs, des acteurs du secteur et des usagers sur la nécessité de la préservation des eaux souterraines. De manière spécifique, il s’agit d’informer et sensibiliser les acteurs et usagers sur l’état des lieux des ressources en eau du Mali « eau de surface et souterraine » ; d’informer et sensibiliser les acteurs et usagers sur l’importance des eaux souterraines dans l’approvisionnement en eau potables ; d’informer et sensibiliser les acteurs et usagers sur le rôle essentiel des eaux souterraines dans l’adaptation aux changements climatiques ; d’amener les décideurs à prendre des mesures concrètes pour la préservation des eaux souterraines.

En effet, les eaux souterraines sont l’eau que l’on trouve sous terre dans les aquifères, formations géologiques de roches, de sables et de graviers où sont retenues : des quantités d’eau importantes. Les eaux souterraines alimentent les sources, les cours d’eau, les lacs et les zones humides, et s’écoulent vers les océans. Elles sont reconstituées principalement par la pluie et la neige qui s’infiltrent dans le sol. Elles peuvent être extraites à la surface au moyen de pompes et de puits.

Pour les conférenciers, elles revêtent depuis toujours une importance capitale, mais cela n’est pas suffisamment reconnu. Elles fournissent la plus grande quantité d’eau utilisée pour la consommation, l’assainissement, dans les processus industriels et de production alimentaire. Les eaux souterraines fournissent près de la moitié de l’eau potable dans le monde, soit environ 40% de l’eau destinée à l’agriculture irriguée et environ un tiers de l’eau nécessaire à l’industrie, expliquent-ils.

Par ailleurs, compte tenu de leur importance selon eux, les eaux souterraines doivent être protégées de la surexploitation et de la pollution afin d’éviter leur épuisement et l’impossibilité de les utiliser. L’exploration, la protection et l’utilisation durable des eaux souterraines seront essentielles pour survivre, s’adapter au changement climatique et répondre aux besoins d’une population croissante, ajoutent-t-ils.

A noter aussi que le forum mondial de l’eau se tiendra à Dakar au Sénégal du 21 au 26 mars 2022 et qui aura comme thème : « La sécurité de l’eau pour la paix et le Développement ». Cette rencontre représente un enjeu pour le Mali, conclut Djoouro Bocoum.

Abdrahamane Baba Kouyaté

(Visited 4 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire