GENOCIDE PERPETRE CONTRE LES TUTSI : la communauté rwandaise du Mali commémore en communion

Sous le thème « Mémoire, unité et renouveau », les Rwandais du Mali ont organisé la 28ème  commémoration  du génocide perpétré  contre les Tutsi en 1994. L’événement a été présidé  par  Choguel Kokalla Maïga,  Premier ministre du Mali. C’était ce samedi 30 avril, dans un hôtel de de Bamako. 

Cet événement est dédié pour rendre hommage aux victimes  du génocide perpétré contre les Tutsi  et à restaurer leur dignité. Selon Alice Gasarabwé, Présidente de la communauté rwandaise au Mali, l’initiative vise également à accomplir d’autres actions visant à faire  face aux  conséquences du génocide.

Et d’ajouter que cette commémoration permet également aux Rwandais  de renouer leur engagement afin de pérenniser  les grandes réalisations du pays au cours des 28 années  après  le génocide  dans les secteurs  socioéconomique, politique et sécuritaire. En effet, au Rwanda, en cent jours (7 avril-4 juillet 1994), plus d’un million de Tutsi innocents  et d’autres qui se sont opposés ont été tués. La période de commémoration comprend,  entre autres, sept (7) jours de deuil, du 7 au 13 avril de chaque année.

Aux dires de Jean Pierre Karabaranga, Ambassadeur du Rwanda au Mali, ce génocide fut le chapitre le plus sombre de l’Histoire du Rwanda et l’un des plus sombres de celle de l’humanité. Ainsi, cette commémoration permet de réconforter les survivants du génocide. « Nous leur exprimons tout notre soutien et notre solidarité et saluons leurs courage et résilience pour la reconstruction du pays et la formation d’une nouvelle nation», s’est-il recueilli. Et le diplomate d’affirmer que  désormais  le peuple rwandais n’a plus qu’une seule intimité. Il a également exprimé sa reconnaissance et rendu hommage à l’armée patriotique rwandais qui, selon lui, a permis de mettre fin au génocide.  A ses yeux, si le génocide contre les Tutsi a eu lieu, c’est parce que la communauté internationale a failli à ses devoirs.  En outre, il a dénoncé le négationnisme auquel  le pays est confronté. « Malgré les résolutions, le pays est aujourd’hui confronté  à l’étape de la négation du génocide orchestrée par les anciens génocidaires ».

Il a par ailleurs remercié les autorités maliennes pour leur soutien car, souligne-t-il, beaucoup de génocidaires ont été condamnés au Mali. Avant de rassurer que sous le leadership  du président Paul Kagamé, le développement socioéconomique, la paix, la stabilité, la sécurité  et l’unité du territoire du Rwanda ont été concrétisés.

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga dira que cette communion de prière avec la communauté rwandaise est la manifestation de la solidarité et la fraternité, mais également  de l’excellence des liens  qui unissent le Mali et le Rwanda.

D’après lui, il s’agit aussi à travers  cette commémoration d’interpeller la communauté internationale sur ses responsabilités. Pour le Premier ministre, le thème choisi résume la résilience du Rwanda et le postulat de sa réussite. « Pour nous Maliens, le Rwanda est l’exemple de la puissance de l’Afrique  lorsqu’elle se dote d’un leadership visionnaire. Votre pays, le Rwanda,  fait la fierté de l’Afrique » a-t-il glorifié.

La cérémonie a été marquée par l’allumage  de la flamme de souvenir et des bougies, suivi du témoignage  d’une rescapée du génocide.

Jiadata MAIGA

(Visited 11 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire