MALI-CEDEAO : Le sommet de tous les espoirs

La capitale ivoirienne abrite ce matin un sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao. Les enjeux pour le Mali sont énormes, parce que le pays vit sous sanctions depuis 4 mois et espère trouver une issue à la crise qui l’oppose à l’institution régionale

Le Mali veut se réconcilier avec ses voisins. C’est du moins ce qui ressort de la dernière visite du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, dans la capitale togolaise. Le communiqué qui a sanctionné cette visite informe que le Mali sollicite la médiation du président togolais auprès de ses pairs de la Cedeao pour trouver un terrain d’entente au sujet des incompréhensions qui les opposent.

Il faut croire que dans la crise qui oppose les parties, le président togolais a toujours montré son soutien aux autorités de la transition auxquelles il a rendu visite malgré les sanctions de la Cedeao.

Aux yeux de plusieurs observateurs, le changement de langage de Bamako et sa volonté de renouer avec la Cedeao le met dans une position de faiblesse. Et pour cause, ils estiment qu’économiquement, le pays a atteint ses limites en termes de résilience. Donc, il y a une impérieuse nécessité de lever les sanctions contre le Mali. Aussi, sont-ils formels que dans la posture actuelle, le Mali part sur la table de négociation en position défavorisée. C’est-à-dire qu’il n’a presque d’autres choix que de se plier aux injonctions de l’institution régionale. Cette dernière, faut-il le rappeler, propose aux autorités de la transition d’adopter rapidement un chronogramme pour la durée de la transition dans un délai d’une année au moins et de 16 mois tout au plus. Pour Bamako, selon le Premier ministre, il faut un délai de 24 mois “incompressible”.

Pour sûr, le sommet de ce matin promet d’être celui de l’arrondissement des angles entre les parties et le poids du président togolais comptera beaucoup dans la balance.

Harber MAIGA

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire