AMBÈ par Fatoumata DIAWARA, en featuring avec Angelique Kidjo, Dianne Reeves, China Moses, Inna Modja, Somi, Mayra Andrade, Thandiswa Mazwai et Terri Lyne Carrington

Dans cette vidéo

La chanteuse, compositrice, guitariste et actrice à succès Fatoumata Diawara vient de dévoiler les détails de son prochain clip vidéo Ambè. Composé lors du premier confinement, le titre est l’occasion pour Fatoumata d’inviter plusieurs musiciennes de renom telles qu’Angelique Kidjo, Dianne Reeves, China Moses, Inna Modja, Somi, Mayra Andrade, Thandiswa Mazwai ou Terri Lyne Carrington à collaborer.

« Ambé » qui signifie « ensemble » en Bambara, souligne l’importance de la vie en harmonie et de la solidarité en ces temps difficiles et parsemés de nouvelles épreuves: autant de thèmes que Fatoumata explore régulièrement dans ses chansons. Cette collaboration unique entre artistes africaines ou d’origines africaines est un symbole puissant, faisant passer un message de coopération au delà des frontières.

« Ambé » est une sortie exclusive sans but lucratif, disponible via YouTube et les réseaux sociaux. Ce projet, pour lequel Fatoumata a invité chaque musicienne à prêter sa plume et sa voix le temps d’un couplet, lui tient particulièrement à coeur. Chaque contribution aura été enregistrée à distance avant d’être mixée pour former un morceau commun.

« Ambé » signifie ensemble explique Fatoumata Diawara “Cette idée m’est venue pendant le premier confinement. Certains pays fermaient leurs frontières en raison de la pandémie et cela me faisait très peur. Je me demandais ce que je devais faire, ce que je pouvais faire, mais surtout ce que nous pourrions faire tous ensemble. J’étais inquiète, e t en même temps pleine d’espoir Et pour ma part, j’exprime toujours cet espoir à travers ma guitare et ma voix. J’ai commencé par pleurer, ce qui m’aide en général à me sentir mieux par la suite. Puis je me suis mise à chanter j’ai retrouvé le sourire. J’ai ensuite eu l’idée d’écrire une chanson qui nous rappellerait que quelle que soit notre couleur de peau notre pays d’origine, que l’on soit riche ou pauvre, nous sommes tous égaux, tous les mêmes. Le COVID nous a rappelé que nous sommes tous unis dans cette lutte et que nous devrions nous battre pour trouver l’amour et non en raison de nos différences. Je ne voulais pas l’écrire et l’enregistrer seule, j’ai donc fait appel à plusieurs autres femmes mes soeurs J’aurais pu contacter 100 personnes et la chanson aurait duré une ou deux heures. Ce n’est bien sûr pas possible de nos jours et j’ai donc choisi huit f emmes, ce qui est déjà magnifique à mes yeux. J’adorerais que d’autres personnes nous rejoignent, 1000 autres femmes qui continueraient à chanter pour rappeler aux gens que nous formons un seul peuple et que c’est en pensant de cette façon que nous pourrons sauver les générations futures”. Fatoumata Diawara

(Visited 2417 times, 1 visits today)

Vous pourriez être intéressé par

Autres chaînes

Laisser un commentaire