Communiqué de presse du PAM, annonçant le premier versement d’une assurance contre les risques climatiques au Mali

25 février 2022 – LE PREMIER VERSEMENT D’UNE ASSURANCE CONTRE LES RISQUES CLIMATIQUES AU MALI AIDE LE PAM À FOURNIR UNE RÉPONSE RAPIDE AUX FAMILLES TOUCHÉES PAR LE CLIMAT

BAMAKO – Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies se félicite du versement d’une assurance contre les risques climatiques d’un montant de 7,1 millions de dollars US par l’African Risk Capacity, ARC-Replica, pour aider 204 000 personnes dans les régions du Mali touchées par la sécheresse, notamment Bandiagara, Gao, Kayes et Ségou.

Avec une population qui fait déjà face aux effets des conflits persistants, de l’instabilité politique et des impacts socio-économiques du COVID-19, ce tout premier paiement d’assurance contre les risques climatiques au Mali aidera le PAM à fournir un soutien d’urgence et de renforcement de la résilience en temps voulu aux personnes les plus vulnérables aux extrêmes climatiques de mars à mai 2022.

« L’impact des mauvaises pluies est clairement visible dans les communautés touchées et pourrait s’avérer dévastateur pour de nombreuses familles. La production céréalière a diminué, et les pâturages et l’eau pour le bétail se sont amenuisés, obligeant les gens à vendre leur bétail », a déclaré Sally HAYDOCK, directrice et représentante du PAM dans le pays.

« Ce versement intervient à un moment crucial – il aide les familles à s’adapter aux impacts les plus graves du changement climatique et à préserver leurs moyens de subsistance », a-t-elle ajouté.

La réponse du PAM complétera celle du gouvernement du Mali qui recevra également une indemnité d’assurance d’ARC-Replica pour les chocs climatiques. Les plans d’intervention du PAM et du gouvernement ont été préparés conjointement et seront mis en œuvre de manière coordonnée pour obtenir des résultats significatifs.

En 2021, le Mali a connu la plus grave pénurie de pluies le plus grave depuis cinq ans, causé par des épisodes de sécheresse et de faibles précipitations, qui ont compromis la production agricole du pays, mettant 1,9 million de personnes à travers le pays en danger d’insécurité alimentaire grave – principalement dans les régions de Kayes, Gao, Mopti, Ségou et Tombouctou.

« ARC Replica est un bon programme qui complète et soutient les efforts du gouvernement malien dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition. La stratégie du gouvernement est de fournir des demi-rations aux populations en situation de crise alimentaire pour contribuer à la solidarité nationale. Notre intérêt commun est de toujours travailler ensemble pour soulager les populations affectées par la sécheresse et renforcer leur résilience aux chocs climatiques, avec des solutions innovantes comme celles proposées par la mutuelle ARC », a affirmé Mme DICKO Bassa Diane, Ministre Commissaire adjoint du Conseil de sécurité alimentaire.

Grâce à ce paiement d’assurance climatique, le PAM fournira une assistance alimentaire précoce par le biais de transferts monétaires à 161 000 femmes, hommes et enfants affectés par les chocs climatiques. Plus de 20 000 enfants âgés de 6 à 23 mois, ainsi que des femmes enceintes et des mères allaitantes, recevront un soutien et des services nutritionnels. Pour renforcer la résilience des communautés face aux chocs climatiques, 23 000 personnes bénéficieront de programmes de construction d’actifs communautaires tels que des puits pastoraux, des châteaux d’eau et des étangs à poissons qui contribueront à diversifier leur production et leurs moyens de subsistance et à réduire l’impact des déficits pluviométriques futurs.

Ayant pour vocation d’aider les gouvernements à améliorer leurs capacités de planification, de préparation et de réponse aux catastrophes naturelles causées par des événements météorologiques extrêmes, ARC-Replica est une approche innovante de la gestion des risques climatiques qui permet aux pays – comme le Mali – d’étendre leur couverture d’assurance climatique à des personnes plus vulnérables dans leur pays.

En tant que partenaire technique d’ARC-Replica, le PAM utilise les fonds d’assurance de l’ARC pour améliorer sa réponse d’urgence et de renforcement de la résilience, car il offre plus de flexibilité pour une réponse d’urgence précoce que les systèmes de financement humanitaire ordinaires. En collaboration avec l’ARC, le PAM continuera de renforcer les capacités techniques et opérationnelles du gouvernement du Mali dans la gestion et la prévention de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition causées par les chocs climatiques.

Au Mali, le PAM a souscrit à la police d’assurance climatique depuis 2017 pour financer une réponse précoce en cas de sécheresse. En 2021, la prime d’assurance du PAM a été financée par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et le gouvernement allemand.

###

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies est la plus grande organisation humanitaire au monde. Il sauve des vies dans les situations d’urgence, construit la prospérité et soutient un avenir durable pour les personnes qui se remettent d’un conflit, de catastrophes et de l’impact du changement climatique.

 

Pour plus d’information, veuillez contacter :
Myrline Sanogo-Mathieu, PAM/Bamako, Tel : +223 84 31 08 30, Myrline.sanogomathieu@wfp.org Djaounsede Madjiangar, WFP/Dakar, Tel. +221 77 639 42 71,djaounsede.madjiangar@wfp.org

About The Author

Mali Buzz TV Média panafricain, nous allions créativité, expertise dans les domaines du développement web, de la photographie, de l´infographie et du Digital Management.

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire