Cinq jeux vidéo qui ont marqué 2021

L’exclu Nintendo Switch : Metroid : Dread

Près de 20 ans après Metroid: Fusion, Nintendo et le studio MercurySteam ont sorti en octobre de leur chapeau l’un des meilleurs « metroidvania » en deux dimensions de la décennie : Metroid: Dread. C’est un retour aux sources ici pour la série. L’héroïne
Samus Aran se retrouve échouée sur une planète hostile, sombre et mysté-rieuse. Samus étant seule et pourchassée, on doit l’aider à dénicher de nouveaux équipements et à retrouver son chemin dans des cavernes labyrinthiques. Attention, par contre, la faune locale n’est pas des plus amicales.

Conçu par Nintendo et MercurySteam Entertainment. Édité par Nintendo. Offert pour Nintendo Switch seulement.


La superproduction : Battlefield 2042

Ici, on a longuement hésité entre Far Cry 6 et Battlefield 2042. Le titre d’Ubisoft a le net avantage d’avoir connu un lancement en douceur, alors que celui de DICE/EA a été aussi chaotique que son gameplay. Toutefois, Far Cry 6 ne sort pas vraiment des sentiers battus (pour le meilleur comme pour le pire), alors que Battlefield 2042 a le mérite de prendre des risques avec de nouveaux modes de jeu. Les deux opus nous ont beaucoup plu, mais les récentes mises à jour de Battlefield lui dessinent un meilleur avenir.

Respectivement développé et publié par Ubisoft et DICE / Electronic Arts. Offert pour PlayStation 4 et 5, Xbox Series S et X, Xbox One et PC.


Le jeu indépendant : Samurai Gunn 2

Samurai Gunn 2 n’en était encore qu’à sa première version en août dernier qu’on était déjà épaté. Et la plus récente mise à jour, avec un nouveau personnage et une expansion du mode solo, ne déçoit pas. Dans un style pixelisé, deux à quatre joueurs en décousent, sabre japonais et révolver à la main. Simple d’approche, mais d’une grande profondeur, ce jeu de combat nerveux et efficace devient vite addictif. Un délice. Mentions spéciales à deux autres jeux de combat exceptionnels : Guilty Gear: Strive et Melty Blood: Type Lumina.

Créé par Beau Blyth et édité par Scrambler. Offert pour PC Windows seulement. Une version pour Nintendo Switch est annoncée, sans date de lancement pour le moment.


L’exclu PlayStation 5 : Returnal

Au moment de sa parution, Returnalaidait à combler la quasi-absence de jeux mettant en valeur les capa-cités de la PlayStation 5. Son mélange bien dosé entre un rogue-like et un jeu de tir à la troisième personne, son ambiance cauchemardesque, ses décors détaillés et son utilisation de la rétroaction haptique de la manette DualSense nous ont laissé une forte impression. Le seul reproche qu’on avait à lui faire est son niveau de difficulté élevé, mais il se peut que nos maigres talents soient en jeu ici.

Développé par Housemarque et publié par Sony Interactive Entertainment. Offert uniquement sur PlayStation 5.


Pour toute la famille : Ratchet & Clank

Un simple jeu pour enfants, ce Ratchet & Clank ? Pas vraiment. Ce jeu de plateforme a été une de nos plus belles surprises de l’année. Rift Apart a réussi à élever le niveau de qualité narrative d’une série qui a d’abord bâti son succès sur l’action. Son récit nuancé mobilise des thèmes juste assez matures pour captiver les petits comme les grands. Plus qu’une simple vitrine technique pour la PS5, ce jeu a été pour nous une riche aventure qui a valu le détour.

Développé par Insomniac Games et publié par Sony Interactive Entertainment. Offert sur PS5.

 

 

(Visited 894 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Comment (60)

  1. Harvard happiness expert Shawn Achor says just calling, emailing or texting a friend and putting an event on the calendar is more powerful than you think.

Laisser un commentaire