FÊTE DU 8 MARS 2022 : La Direction régionale du CENOU du district de Bamako n’est pas restée en marge

A l’instar des autres pays du monde, le Mali a célébré, mardi 8 mars 2022, la journée internationale de la défense des droits de femmes. Cette année, le thème retenu était : « rôle et place de la femme dans la refondation du Mali ». Malgré la crise multidimensionnelle et l’instabilité institutionnelles que le Mali traverse depuis une décennie, les femmes maliennes à l’image de Madame COULIBALY Gabdo KANE DIALLO, Directrice du Centre National des Œuvres Universitaire de Bamako, travaillent efficacement dans l’ombre pour la refondation du Mali. Elles s’affirment et s’affichent avec bravoure.

Pour en savoir davantage, notre équipe de reportage est allé à la rencontre de la Directrice Régionale du Centre National des œuvres universitaires de Bamako qui est un service déconcentré du Centre National des Œuvres Universitaire (CENOU), dirigé par le Colonel Major, Ousmane Dembélé.

Elle a rappelé que depuis 1977, le 8 mars est célébré comme étant la journée internationale des droits de la femme. L’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe et le monde occidental, au début du XXe siècle. C’est en 1977 que les Nations Unies officialisent la Journée internationale des femmes, incitant ainsi tous les pays du monde à fêter les droits des femmes.

Selon madame Coulibaly, les activités de son service sont : des actions en relation avec la santé, le social, le transport et le logement des étudiants.  A ceci s’ajoute des activités culturelles et sportives.

Dans le cadre des festivités du 08 Mars, le centre des œuvres universitaires de Bamako a accompagné le collectif des étudiantes résident sur les campus universitaires de Bamako (CERCUB). En effet elles ont porté leurs choix sur Madame COULIBALY Gabdo KANE DIALLO. Le thème de circonstance est la violence en milieu universitaire, cas des campus universitaires. Des échanges et débat ont été menés durant cette journée qui ont conduit à déceler les causes des violences, situer des responsabilités et dégager des voies de solution.

La bancarisation des conditions de logement répondant aux normes et des locaux salubre et une meilleure prise en charge sanitaire sont à l’actif du bilan du CENOU, par ailleurs la   Chef de centre des œuvres universitaires de Bamako sollicite l’accompagne de toutes les bonnes volontés pour la réalisation de plusieurs projets en attente dont celui d’un complexe sportif.

 

Issa Baradian TRAORE

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire