Cour-de-justice-de-l’UEMOA-suspend-les-sanctions-contre-le-Mali-CEDEAO
0

Embargo des chefs d’État de la CEDEAO : la Cour de justice de l’UEMOA suspend les sanctions contre le Mali

Alors que le Mali a décidé de porter les sanctions de l’UEMOA à son encontre devant la justice, il vient d’avoir gain de cause. Selon les informations rapportées par Serges Daniel de RFI, citant un avocat de l’État malien, la Cour a décidé de suspendre les sanctions et d’accorder ainsi un sursis à l’État du Mali. Par cette décision, la cour vient de débouter également les chefs d’Etat de la CEDEAO qui ont suscité les sanctions contre le Mali après un sommet conjoint en Janvier.
Modibo-Mao-Makalou-economiste
0

DOUBLE SANCTION DE LA CEDEAO ET DE L’UEMOA CONTRE LE MALI : Modibo Mao Makalou demande à Assimi de prendre la perche tendue par l’UA

Le Mali est sous embargo de la CEDEAO et de l’UEMOA depuis le sommet du 9 janvier 2022 pour non-respect des engagements et pour refus de proposer un chronogramme annonçant la fin de la transition par l’élection d’un nouveau Président. L’éminent économiste Modibo Mao Makalou, sans détour et sans langue de bois pense que le Mali ne pourra pas tenir et qu’il urge de prendre la perche tendue par l’Union Africaine qui a proposé au gouvernement malien une durée de 16 mois. Avec des chiffres alarmants de manque à gagner dû aux sanctions de la CEDEAO, si les autorités ne font pas vite pour parer au plus pressé le Mali ne fera que s’enfoncer davantage et ne pourra même plus tenir ses engagements tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le Gouvernement va-t-il être sourd à tous ces sons de cloche inquiétant ? Ne doit-il pas préserver les intérêts du peuple ?
tengrela-les-effets-collateraux-des-sanctions-economiques-de-la-cedeao-et-l_3mpmx7z6prg
0

Tengrela – les effets collatéraux des sanctions économiques de la CEDEAO et l’UEMOA à l’encontre du Mali se font sentir

Des camions maliens et sénégalais chargés de tourteaux et de graines de coton pour Bamako et Dakar sont bloqués à la frontière. Les effets collatéraux des sanctions économiques de la CEDEAO et l’UEMOA prises à l’encontre du Mali se font sentir r à Tengrela, une ville du nord ivoirien frontière au –Mali. Précisément au bureau des douanes ivoiriennes de Nigouni. Lors de notre passage le 12 janvier 2022,  ce sont une quinzaines de camions d’immatriculation du Sénégal KL -9638-Cet KL 95 49-C et ceux du Mali BM 2255 MD… chargés  de tonnes tourteaux et de graines de coton à Korhogo avons constaté. selon les conducteurs ils sont  en partance pour Bamako au Mali et pour Dakar au Sénégal.
Oumou Sangaré
4.81K
03:59

Message de l’artiste OUMOU SANGARE aux Chefs d’État de la CEDEAO et de l’UEMOA suite à l’embargo imposé au Peuple malien

Face aux sanctions imposées aux populations du Mali par les Chefs d’État de la CEDEAO et de l'UEMOA, les personnalités à travers le monde et l'Afrique donnent de la voix pour dénoncer ce qu'il est désormais convenu d'appeler abus du clan des chefs d’État contre les populations du Mali. Parmi les nombreuses réactions, nous vous invitons à lire celle que la cantatrice du Wassoulou, OUMOU SANGARE a publier sur sa page Facebook officielle :
Conseil de sécurité de l’ONU
0

Les sanctions contre le Mali divisent le Conseil de sécurité de l’ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni et s'est divisé, mardi 11 janvier, sur la situation au Mali et lors de la réunion. Les pays africains et la France auraient voulu rassembler le conseil pour qu’il adopte une position unie à l’égard des militaires au pouvoir au Mali. Et que la communauté internationale se range derrière la Cédéao, qui a imposé de nouvelles sanctions à Bamako, pour protester contre la non tenue des élections comme promis. Mais la Russie et la Chine ont bloqué le projet de déclaration
fermerture-froontieres-Mali-couteau-à-double-tranchant
23.88K

FERMETURE DE L’ESPACE AÉRIEN: Un couteau à double tranchant.

La durée totale d'un vol direct Abidjan-Paris est d'environ 06:35 heures, en considérant une distance moyenne de 4.876,65 km. Ce trajet est privilégié par les compagnies aériennes car il permet le survol du Mali et donc un vol en quasi-ligne droite et plus court. Si les compagnies aériennes sont obligées de contourner l'espace aérien Malien, il faudrait alors un détour que j'ai matérialisé en rouge en survolant le Burkina, le Niger pour rejoindre l'espace aérien Algérien. J'évalue ce détour à +/- 650 km.