COOPERATION ECONOMIQUE : L’axe Bamako-Nouakchott redynamisé

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération économique entre le Mali et la Mauritanie, le ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Mahmoud Ould Mohamed, à la tête d’une forte délégation d’opérateurs économiques, a séjourné en République islamique de Mauritanie. A la clé, plusieurs conventions signées pour développer l’axe Bamako-Nouakchott.

En compagnie de son homologue mauritanien en charge du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Mme Naha Mint Hamdy Ould Mouknass,  et celui de l’Equipement et des Transports, M. Mohamedou Ahmedou M’Haimid, les ministres ont coprésidé la cérémonie de signature du Protocole d’Accord sur le Transit Routier Inter-Etats des marchandises (Trie) entre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali et la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie.

L’accord a été signé côté mauritanien par le Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de la Mauritanie, M. Ahmed Baba Ould Eleya, et côté malien par le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Monsieur Youssouf Bathily.

La signature de ce protocole d’accord, qui vise à faciliter les échanges commerciaux entre la Mauritanie et le Mali, intervient dans un contexte fortement marqué par l’embargo économique et financier imposé à notre pays par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest.

La convention vise à faciliter les échanges entre les deux pays en établissant une garantie officielle dans les transactions commerciales entre les acteurs économiques des deux pays.

Le ministre mauritanien du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme s’est réjoui de la signature de cet accord qui facilitera les transactions commerciales et encouragera les acteurs économiques des deux pays à œuvrer inlassablement dans l’accélération du processus de transit des marchandises. Cet accord, selon Mme Naha Mint Hamdy Ould Mouknass, traduit clairement la volonté des autorités maliennes et mauritaniennes à travailler inlassablement au renforcement des relations économiques et fraternelles entre deux peuples unis «naturellement» par l’Histoire et la géographie. Elle soulignera la volonté de la Mauritanie d’accélérer et d’intensifier le rythme des échanges.

Prenant la parole, le ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Mahmoud Ould Mohamed, a magnifié la profondeur et l’authenticité des relations entre le Mali et la Mauritanie. Le ministre Ould Mohamed soulignera que ce Protocole d’’accord vise non seulement à accroitre le volume des échanges dans le domaine de la coopération économique entre les deux pays, mais aussi et surtout à renforcer les relations culturelles et sociales ancestrales, telles que voulues par M. Mohamed Ould El-Ghazaouani, président de la République Islamique de Mauritanie, et le colonel Assimi Goïta, président de la Transition, chef de l’Etat du Mali.

Les différents domaines de coopération existant entre le Mali et la Mauritanie,  et les voies et moyens susceptibles de les renforcer davantage ont été au centre de la rencontre entre le ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Mahmoud Ould Mohamed, et le ministre mauritanien des Finances.

Jean JACQUES

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire