Evaluation de l’action gouvernementale : l’auto-satisfécit de Choguel Kokalla

87% de taux de réalisation du Programme d’action gouvernemental (PAG). C’est qu’annoncé le Premier ministre, la semaine dernière, lors d’une séance d’évaluation qu’il a organisée. Le chef du gouvernement s’est montré fier de son propre bilan au point de le glorifier. Sauf que les Maliens, à ce jour, ne connaissent le moindre secteur où les lignes ont bougé. 

Un bilan élogieux, dirait l’autre, mais… Une véritable prouesse réalisée par l’équipe gouvernementale dirigée par Choguel K. Maïga, serait-on tenté de dire. On serait même tenté de chanter le Janjo pour l’enfant de Tabankort. Si seulement, il y avait la moindre action concrète posée. Les enfants du bon Dieu seraient-ils devenus des canards sauvages aux yeux du PM ? Rien n’est moins sûr, car le saupoudrage et l’auto-satisfécit qui dont il fait montre autour de son fameux bilan crèvent les yeux, même ceux d’un aveugle. Les Maliens n’en revenaient pas lorsqu’ils ont entendu sur les antennes de la boite nationale à images (Ortm) que Choguel et sa clique ont réalisé 87% des actions inscrites dans le PAG. Ils ont dû penser qu’ils ne vivent pas dans le même pays que le PM. Parce que la vieille maraichère de Kambila n’a vu aucune amélioration dans son quotidien. Aujourd’hui plus qu’hier, elle broie du noir et la situation empire avec les sanctions de la communauté internationale. Malgré tout, Choguel Maïga voit la vie en rose. C’est normal, lorsqu’on émarge au budget national pour 75 millions F CFA mensuels à titre  d’indemnités. On peut s’offrir le luxe de se glorifier d’avoir amélioré le sens de la marche de l’Histoire.

Ce changement, il est y parvenu en allant insulter la France à la tribune des Nations unies. Tenir tête aux autorités françaises dans une joute verbale inouïe ayant précipité le départ de leurs troupes du sol malien. Oui, Choguel a bossé en défiant la Cedeao et le reste de la communauté internationale.

Eh oui, il a des hauts faits d’armes pour être parvenu à mettre tous nos malheurs sur le dos des acteurs du mouvement démocratique, créant ainsi des « Maliens de gauche et de droite ».

Le génie du PM est indéniable, mais il est incapable d’assurer trois repas normaux aux villageois de Séninkégny, ou aux populations meurtries de Douentza. Son génie n’a pas pu empêcher les sanctions de la Cedeao, encore moins les délestages intempestives à Bamako et dans les grandes villes. Eh oui, Chogeul est un as. Un vrai d’ailleurs dans la stratégie de ravaler ses convictions en fonction de l’évolution de la situation.

87% de réalisation du PAG ; selon tout esprit averti, devrait ressembler à ça,  que : le front social ne s’est pas tu par esprit de patriotisme, mais par la sagacité et la magnanimité du gouvernement ; le plateau technique s’est amélioré, bien sûr, avec la commande et l’achat de matériels commandés par Diéminatou Sangaré et non l’ancien régime ; l’école se porte à merveille au point où la ministre en charge de ce secteur se félicite d’avoir organisé les meilleurs examens de l’histoire de la République ; l’économie malienne se porte à merveille, avec un taux de croissance qui frôle les deux chiffres ; la dette intérieure est apurée jusqu’au dernier centime ; les caisses de l’Etat sont remplies à raz bord ; le trésor public est très solvable ; tous les déplacés internes et les réfugiés sont rentrés chez eux ; les groupes armés se sont disloqués ; la paix et la cohésion sociale sont de retour ; la diplomatie se porte à merveille ; le Mali rayonne dans le concert des nations, etc.

Au lieu de cela, à part la montée en puissance de l’armée, la République s’est endormie.

Pendant ce temps, Choguel se glorifie, se félicite au point de vouloir se convaincre lui-même qu’il a réalisé une prouesse.

Seulement voilà, les bouts de bois de Dieu en ont assez d’acheter du vent avec lui et ne se font aucune illusion quant à sa bonne foi de nous conduire droit dans le mur.

Dieu veille !

Harber Maïga

(Visited 18 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire