L’ADMINISTRATION PROVISOIRE INSTALLEE A LA TETE DU CNPM : Les ambitions d’un bureau de transition de six mois

Les membres de l’administration provisoire ont pris fonction à la tête du Conseil National du Patronat du Mali, le mardi 16 février 2020. Un bureau de 12 membres présidé par le doyen Soya Golfa qui a comme vice-président Boubacar H Diallo. Ce bureau ambitionne déjà de faire du patronat la véritable faitière du secteur privé. Il mettra surtout l’accent sur l’inclusivité, la cohésion et une organisation structure du patronat pour  plus de démocratie et de transparence dans la gestion. Engagé pour une durée de six mois, le Bureau transitoire se donne comme missions essentielles, la recherche de l’inclusivité pour un grand consensus, le toilettage des textes du CNPM, l’organisation d’une nouvelle assemblée générale pour élire dans la plus grande transparente le président du CNPM. Ambitions nobles et légitimes. L’administration transitoire va-t-elle réussir là où toutes les tentatives de médiation ont échoué ? Aura-t-elle le soutien des plus hautes autorités du pays ? Tous les protagonistes vont-ils s’employer pour la réussite de la mission du bureau transitoire ?

C’est devant un parterre d’hommes de média que le vice-président du bureau transitoire, M. Boubacar H Diallo a expliqué les péripéties qui ont conduit à la mise en place d’une administration provisoire pour évacuer les affaires courantes du CNPM. Selon le Conférencier le Conseil National du Patronat du Mali, traverse une crise consécutive au renouvellement de son bureau et cela depuis plus de 16 mois. Conscient du rôle que les groupements  patronaux et les Conseils patronaux des régions  membres du  CNPM jouent pour un véritable encrage du secteur privé au Mali, il revient à eux, selon le conférencier, d’imposer leur volonté aux protagonistes pour une sortie de crise. Concernant le processus qui a abouti à la mise enplacede l’administration provisoire, le conférencier et non moins vice-président du Bureau transitoire dira qu’il a été inclusif car les GP et CPR étaient très largement présents ce qui a donné au bureau une très grande légitimité. S’agissant des ambitions de l’administration provisoire, elles se résument essentiellement à trois grands points : Une démarche inclusive à l’endroit des protagonistes afin qu’ils adhèrent à l’initiative, et qu’ils soient impliqués pour une résolution rapide de la crise, ensuite le bureau se propose de procéder à la relecture des textes pour un véritable toilettage afin qu’il n y ait plus de litiges ou autres contentieux susceptibles d’entacher la crédibilité du CNPM et de celui qui va être élu, la troisième ambition est celle d’organiser une nouvelle assemblée générale dans un délai de six mois pour doter le CNPM d’un bureau légitime et légal au grand bonheur du secteur privé malien. A la question de savoir si ce bureau est neutre, le conférencier répondra simplement qu’il n’appartient à aucun camp et que leur objectif n’est rien d’autre que de mettre fin à la crise par l’organisation d’une assemblée générale pour élire le Président du patronat, surtout, a-t-il martelé, le corps électoral ne fait que 155 votants. Le Conférencier et de surcroit le vice-président du bureau transitoire sollicite l’accompagnement des autorités et surtout des protagonistes pour une issue rapide et heureuse de la crise.

 

Youssouf Sissoko

(Visited 10 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire