Colonel-Assimi-Goita-Abdoulaaye-Maiga
0

Gouvernance au Mali :Après la classe politique, celle militaire doit à tout prix réussir

Après le terrible désaveu de la classe politique, il semblerait que les Maliens veulent donner sa chance à celle militaire. Plus de 30 ans d’ère démocratique auront rimé avec écart économique et gabegie galopante. Les tenants actuels du pouvoir, pour l’intérêt supérieur de la nation, doivent réussir là où ses prédécesseurs ont lamentablement échoué. Autrement, ce sera un désaveu de plus, celui de trop, qui marquerait une rupture encore plus profonde entre les gouvernants et les gouvernés.
Adjudant-chef Kaboré Kinda du Burkina Faso, lauréate du Prix de la femme policière des Nations unies de l’année
0

ADJUDANT-CHEF ALIZETA KABORE KINDA, MINUSMA : lauréate du Prix de la femme policière de l’année des Nations unies

Policière de la paix du Burkina Faso servant présentement dans notre pays sous les couleurs de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), l'Adjudant-chef Alizeta Kaboré Kinda est la lauréate du Prix de la femme policière de l'année des Nations unies. L’annonce a été faite lundi dernier (29 août 2022) par l’ONU à New York (Etats-Unis) et elle doit recevoir son trophée ce mercredi 31 août 2022.
adjudant-chef-Alizeta-Kabore-Kinda-du-Burkina-Faso
0

Une policière de la paix du Burkina Faso servant au Mali reçoit le Prix de la femme policière de l’année des Nations Unies 2022

Les Nations Unies ont annoncé que l'adjudant-chef Alizeta Kabore Kinda du Burkina Faso recevra le 31 août 2022 le Prix de la femme policière de l'année des Nations Unies. Le prix sera remis lors du troisième Sommet des chefs de police des Nations Unies (UNCOPS), qui se tiendra du 31 août au 1er septembre 2022 au Siège des Nations Unies. L'adjudant-chef Kinda est actuellement le point focal pour les questions de genre au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Son travail consiste à soutenir les forces de sécurité maliennes dans la région de Ménaka afin de promouvoir et améliorer la compréhension des questions de genre, de protection de l'enfance, des droits de l'homme et de la protection des civils. Grâce à ses efforts, un plus grand nombre de victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre signalent leur cas aux autorités locales et reçoivent des soins médicaux - au moins trois cas rapportées par mois contre aucun avant son arrivée. Ses efforts ont également porté sur l'augmentation du nombre de filles dans les écoles et la réduction des mariages précoces.
le Front populaire contre la vie chère est déterminé à veiller à l’exécution correcte des mesures annoncées par le gouvernement le 7 août 2022
0

CONSEIL DES MINISTRES EXTRAORDINAIRE SUR LA VIE CHÈRE : des décisions loin de rassurer les consommateurs sur une éventuelle baisse des prix

La hausse vertigineuse et insupportable des prix pour la majorité des  foyers était au centre d’une session extraordinaire du conseil des ministres dimanche dernier (7 août 2022). A la fin, le gouvernement a annoncé une série de mesures supposées pouvoir soulager les Maliens. Malheureusement, elles suscitent plus de scepticisme que d’assurance à cause des doutes sur leur stricte application. Cette session extraordinaire du conseil des ministres a planché sur une communication du ministre de l’Industrie et du Commerce relative à «la hausse anormale et injustifiée des prix de certains produits de première nécessité depuis la levée de l’embargo».
Les responsables du Front populaire contre la vie chère lors du point de presse animé le 30 mars 2022
0

HAUSSE DES PRIX : Le gouvernement propose, les commerçants disposent et les consommateurs sont sacrifiés

Dans une déclaration rendue publique le 30 mars 2022, le Front populaire contre la vie chère à appeler les autorités compétentes à contrecarrer la flambée des prix des denrées de première nécessité afin de soulager la souffrance des Maliens. C’était lors d’un point de presse organisé à la Bourse du travail suite au constat que les «sacrifices» annoncés par le gouvernement n’ont aucun impact sur la hausse vertigineuse des prix.
Mohmoud-Ould-Mohamed
0

FLAMBÉE DES PRIX À TRAVERS LE MONDE ENTIER : Le Ministre de l’Industrie et du Commerce et le Directeur Général du Commerce et de la Concurrence étaient face à la presse

Dans le cadre de ses traditionnelles rencontres périodiques, qu'il a bien voulu instituer depuis sa désignation à la tête du département de l'industrie et du commerce, le Ministre Mahmoud OULD MOHAMED accompagné de M. Boucadary Doumbia, Directeur Général du Commerce et de la Concurrence, a tenu un point de presse pour informer les hommes de médias de l'évolution de la situation de flambée des prix à travers le monde entier. C'était le vendredi 8 avril 2022 au Ministère de l'industrie et du commerce.
Le marché de Djenne au Mali. Des aliments abordables et des marchés sûrs sont importants pour la sécurité alimentaire (Anthony Pappone)
0

RAMADAN ET SANCTIONS DE LA CEDEAO CONTRE LE MALI : Les prix des denrées, premier défi du gouvernement de la transition

9 janvier 2022 – 21mars 2022, cela fait exactement 2 mois et 12jours que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont imposé des sanctions économiques et financières contre le Mali. Pour ne pas subir les affres des sanctions pendant ce mois béni les autorités Maliennes cherchent par tous les voies et moyens pour satisfaire la demande de plus en plus forte.  
Sucre-local-Mali-inflation-prix
0

MAINTIEN DU PRIX DU SUCRE : Etat, grossistes et détaillants sur la même longueur d’onde

Malgré les sacrifices du gouvernement d'anticiper face aux impacts combinés des crises sanitaire, sécuritaire et sociopolitique, une tension apparait quant à la flambée des prix de certaines denrées de première nécessité dont le sucre. Sous l'égide du ministre de l'Industrie et du Commerce, les membres du  Conseil national des prix se sont réunis ce jeudi 27 janvier au département de tutelle. L'objectif était de faire baisser le prix du sucre.
marmitte faim chevreau inflation prix cout foyer cuisine africaine menegere panier
0

Les Maliens confrontés à la hausse des prix

Les prix s'envolent au Mali : celui du sucre, du béton et d'autres denrées quotidiennes. Reportage à Bamako. L'inflation préoccupe les Maliens au jour le jour. Le prix du sucre est officiellement plafonné à 500 FCFA et pourtant les prix s'envolent. 600, 700, voir 750 FCFA même parfois pour en acheter un kilo pour les consommateurs ! Diakaridia, père de famille, se désole des profiteurs: "Ceux qui s'adonnent à cette pratique doivent être punis conformément à la loi en vigueur. Avant d'ajouter que la stabilité du pays profite à tous les Maliens et qu'inversement quand le désordre s'installe, ce sont d'abord les chefs de famille qui seront les premières victimes."