CELEBRATION DU 8 MARS : ASFIA attire l’attention sur la situation de la jeune femme

L’Association solidarité des femmes d’ici et d’ailleurs (ASFIA) a célébré la Femme le samedi 19 mars 2022 au Stade Mamadou Konaté en présences des militantes venues de toutes les régions du Mali. Parrainé par le ministre de la Jeunesse et des Sports (chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne), M. Moussa Ag Attaher, ce «Spécial 8 Mars» de l’Asfia a permis d’attirer l’attention sur la situation de la femme, particulièrement la jeune femme malienne.

Célébré sous le thème «Valorisation de la jeune femme», le «Spécial 8 Mars» de l’Association solidarité femme d’ici et d’ailleurs (ASFIA) a été célébré le samedi dernier dans un Stade Mamadou archi-comble principalement des femmes venues de Bamako et de toutes les régions du Mali. Un événement parrainé par le ministre de la Jeunesse et des Sports (chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne), Moussa Ag Attaher. Étaient également présents la présidente de l’Asfia, Mme Fatma Mint Barka Hamoudy Haïdara, ainsi que les membres de l’Association des personnes de petite taille.

A travers cette célébration, l’Asfia entendait sensibiliser sur la situation de la femme malienne, principalement celle de la jeune femme qui doit être consultée et écoutée afin qu’elle bénéficie de tous ses droits. «Nous sommes mobilisées pour défendre nos droits et attirer l’attention des autorités de la Transition sur la situation de la jeune femme», a défendu Fatma Mint Hamoudy. Elle s’est naturellement félicitée du choix du président Assimi Goïta de placer les femmes au cœur de ses actions. Outre le combat en faveur des femmes, Asfia travaille également à promouvoir la paix et la cohésion sociale au Mali. Et la présence massive des femmes qui ont défilé par région, s’inscrit dans cette logique de réconciliation nationale.

Invité, le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion sociale a été représenté le Secrétaire général, Sidy Camara. «Le développement ne peut se réaliser sans les femmes et le 8 mars doit être une occasion de faire la rétrospective de la situation de la femme» a expliqué le ministre Moussa Ag Attaher. Des attestations ont été remises à plusieurs femmes qui se sont distinguées dans plusieurs domaines dont les deux sœurs Officiers de l’armée, Nema et Mariam Sagara, ainsi que Mme Touré Lobbo Traoré représentée par Mme Baby Nia Traoré.

Cette célébration de la femme a été émaillée de prestations musicales de nombreux artistiques qui ont effectué le déplacement, notamment Oumou Sangaré, Djénéba Seck, Naïny Diabaté et l’Ensemble instrumental national du Mali.

Oumar Alpha

(Visited 30 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire