Imam Mahmoud Dicko : «Il faut éviter de confier des missions aux hypocrites »

L’imam Mahmoud Dicko en a gros sur le cœur. Dans son sermon du vendredi dernier, il a choisi un thème assez particulier : ‘’la repentance’’. Il en a profité pour fustiger la gouvernance mondiale.

« Je n’indexe personne. J’insiste là-dessus. Il faut dire les choses comme elles sont », a déclaré l’imam, devant les fidèles de sa mosquée.

Selon lui, il arrive qu’une ville se porte bien en apparence, mais pourrie de l’intérieur. Cela arrive, dit-il, lorsque ce sont les mécréants et les hypocrites qui commandent les détenteurs du savoir et les élus de Dieu.

Pour l’imam, un homme qui n’a pas honte de mentir sur lui-même et son prochain, lorsque vous lui confiez une mission, il ne pourra jamais la réussir. « Il ne peut rien réussir dans la vie. Car il n’a ni la droiture ni les valeurs qu’il faut pour ce faire. »

L’imam Dicko a affirmé vouloir paraphraser le Prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui) en ces termes : « Si vous confiez une mission à des traitres, des menteurs éhontés, des incapables et des moins méritants, vous pouvez être sûrs de l’échec à venir. » Il a expliqué que le monde est malheureusement gouverné ainsi aujourd’hui.

Il a souligné que dans le monde d’aujourd’hui, pour avoir voix au chapitre, il faut être sans éthique, sans honneur et avoir une langue pendue, que tout le monde craint. « C’est devenu une règle », a-t-il déploré.

Mahmoud Dicko a affirmé que c’est une malédiction de ne pas avoir de parole d’honneur ; et dire une chose aujourd’hui et son contraire demain.

Il a ajouté que l’homme peut se tromper s’il n’a pas compris quelque chose. Mais demain, s’il se rend compte de son erreur, qu’il le reconnaisse. Cela, dit-il, n’est pas prohibé par le Seigneur.

« Soyez en assurés que le malheur qui arrive se passera devant Dieu et les hommes. Je jure sur Dieu si les hommes ne se repentissent pas ce qui est en cours se passera de tout commentaire », a-t-il prévenu.

L’imam a indiqué qu’ils travaillent avec les préceptes du Saint Coran, dans lequel Dieu a tout programmé : le passé, le présent et le futur. Selon lui, Dieu nous prévient de beaucoup de choses.

« Il y a des gens que Dieu a maudits parce qu’ils sont dans l’excès et ne se fixent point de limite », a déclaré le leader religieux.

Il a expliqué que celui qui n’a de limite n’a pas d’honneur ni de dignité. Pour lui, les dépositaires de ces valeurs se gardent de dire et de faire certaines choses.

Il a poursuivi son sermon en martelant que ce sont ces genres de comportements qui attirent la colère du Seigneur, et qui font que les problèmes se succèdent et ne finissent jamais.

« Il y a des gens qui se sont transformés en laudateurs et chantent les louanges des gens qui n’ont aucune limite dans l’excès. Ils bravent tous les interdits de Dieu. C’est ainsi que Dieu les rend sourds et indifférents face aux dangers qui les guettent », a-t-il conclu.

L’imam Dicko a tenu à préciser que ce thème lui tenait à cœur.

Maintenant, l’opinion peut se faire une idée du sens de son sermon, car il n’est pas homme à parler dans le vide. Les emphases et les paraboles sont ses marques de fabrique.

Dieu veille !

Harber MAIGA

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire