COOPERATION : Pr Bakary Camara fait le point de la répartition des 150 bourses marocaines

C’est en accompagnie de ses plus proches collaborateurs Pr Nah Traoré, directrice générale adjointe et M. Alou Doumbia chargé de la coopération, que le Pr Bakary CAMARA, directeur général de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (DGESRS) a animé le mercredi 20 juillet 2022, un point de presse à la DGESRS concernant la répartition des 150 bourses marocaines.

Par la lettre Ref.n°395/MR/22, le royaume du Maroc a notifié aux autorités maliennes l’octroi de 150 bourses d’études au titre de l’année universitaire 2022-2023. Constatant la date de la tenue des épreuves du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2022- 2023 fixée au 18 juillet, il a été décidé d’octroyer ces bourses aux bacheliers de 2021 remplissant les critères de sélection.

Les 150 bourses avaient été initialement réparties de la manière suivante : 100 bourses pour les études universitaires ; 40 bourses pour le niveau Master-Doctorat et 10 bourses pour la spécialisation en médecine.

Un appel à candidature avait alors été lancé par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans son communiqué n°202200000022/MESRS-SG du 10 juin 2022, à l’intention des bacheliers de 2021 ayant obtenu au moins la mention assez-bien, et les détenteurs de licence du royaume du Maroc pour le niveau Master-doctorat. A cet effet, 593 candidatures ont été réceptionnées.

Elles se répartissent comme suit : Tse 112, Tsexp 160, STI 28, Tseco-Stg 136, Tll-Tal 31 ; Spécialisation en médecine 96 ; Master 10, Doctorat 12.

Il faut noter que le niveau Master-doctorat n’a enregistré que 22 candidatures dont 2 furent rejetées pour non-conformité. C’est à la suite des travaux du comité inter-états Mali-Maroc chargé de l’examen des dossiers des boursiers maliens, tenus le mardi 5 juillet au cabinet du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, que cette répartition initialement prévue a été modifiée, explique Pr Camara.

Elle se décline désormais comme suit : 116 bourses pour les études universitaires sur lesquels 6 bourses sont réservées d’office pour les classes préparatoires des écoles d’ingénieurs et qui seront sélectionnées parmi les bacheliers de 2022. Cela est une exigence des universités d’accueil qui n’acceptent que le baccalauréat de l’année en cours. Cela est possible parce que la rentrée dans ces écoles n’est prévue qu’entre Novembre et décembre 2022.Pour le niveau Master-doctorat, 24 bourses. À ce jour, seuls 20 dossiers sont disponibles, les 4 autres restants feront l’objet d’un appel à candidature et les dossiers retenus seront transmis à l’agence marocaine de la Coopération internationale au plus tard le 31 octobre 2022 par voie diplomatique. Pour la spécialisation en médecine 20 dossiers sont présélectionnés pour 10 places, les sélections se feront au niveau des écoles concernées au Maroc.

Par conséquent nous retenons en définitive 110 bourses pour les études universitaires réparties comme suit : Tse 44, Tsexp 40, STI 6, Tseco-Stg 14, Tll-Tal 3, TSS 3.

On remarque que les séries scientifiques sont fortement encouragées par le fort pourcentage les ayant étés accordés. Le directeur explique, que cela est une politique du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour sortir le pays de l’ornière.

Les listes de présélection et de sélection définitive ainsi que les orientations et les villes d’études sont affichées au sein de la DGESRS et disponibles sur leur page Facebook. Le directeur très serein, dira que la sélection des dossiers s’est faite sur la base du mérite en toute transparence et avec le plus grand sérieux.

Ce point de presse fut conclu par les chaleureux remerciements du directeur à l’endroit des médias pour leur accompagnement tout au long du processus.

Lali Diahara Touré

(Visited 7 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire