DÉCÈS DE SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA : Sa famille politique prie pour son repos éternel

Le siège du Parti Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (Asma-Cfp) a servi de cadre à une cérémonie de recueillement et de bénédiction pour le défunt Président du parti Soumeylou Boubèye Maïga. Une initiative de la jeunesse du parti Asma. C’était ce jeudi 31 mars 2022.

Une immense foule a submergé la cour du siège du parti Asma-Cfp, sise à Tomikorobougou. Il s’agissait d’une cérémonie de bénédiction pour le repos éternel de l’âme de l’illustre disparu : Soumeylou Boubèye Maïga. Elle a été marquée par des séances de lecture du Coran et des témoignages sur l’homme. Amis, militants et sympathisants du parti ont exprimé leur clémence à Soumeylou Boubèye Maïga. Né un 8 juin 1954, l’homme a quitté ce monde le 21 mars 2022, laissant derrière lui une famille et des amis inconsolables.

Pour Abidina Karambé, Président du Mouvement national de la jeunesse du parti Alliance pour la solidarité au Mali Convergence des forces patriotiques (Asma-Cfp), après les obsèques de la famille, il est important que sa famille politique organise une journée de prière et de bénédiction à la mémoire du défunt, afin que son âme repose en paix. Par ailleurs, il s’agit selon lui de rassurer le défunt que son parti et la jeunesse demeurent et restent derrière ses idéaux.  » Nous nous donnons le devoir de porter haut les convictions de notre défunt Président. Nous n’avons pas son corps mais ses esprits restent et nous marqueront pour toujours », s’est-il résigné. Abidina Karambé retient de son Président un homme solidaire, loyal, intègre et sincère. Par conséquent, le président de la jeunesse de l’Asma a affirmé que les circonstances dans lesquelles l’ex Premier ministre est mort ont prouvé sa dignité de mourir pour ses convictions. Cependant, ses partisans se sont donné un devoir de mémoire qui est de perpétuer la mémoire de Soumeylou Boubèye Maïga.

Quant à Alou Berthé, 2ème vice-président du Parti, la disparition de Soumeylou Boubèye a entrainé les militants du parti dans la perplexité. « Nulle n’ignorait la gravité de la maladie et la nécessité de l’évacuer », dénonce-t-il. Avant de se résigner qu’il appartient aux autorités d’enquêter sur les conditions dans lesquelles sont passées les faits. Nonobstant, Alou Berthé défend l’innocence de l’homme. Ce qui, pour lui, illustre son honneur et sa dignité. Et de conclure que le ledit dossier auquel ils l’ont l’associé est classé et éteint. Avant de témoigner que la bienfaisance, la justice et le travail sont des valeurs qu’incarnait l’ancien Premier ministre feu Soumeylou Boubèye Maïga.

 

Jiadata MAIGA

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire