DEFENSE : Pourquoi pas des drones turcs pour soutenir la montée en puissance des FAMa ?

La récente tentative des services de renseignements étrangers d’opposer le Mali à Mauritanie, en essayant de faire endosser à nos FAMa la responsabilité de la disparition d’éleveurs  mauritaniens,  doit pousser nos autorités à davantage de vigilance dans la surveillance de nos frontières. Et cela d’autant plus qu’il n’y pas de doute que la France va essayer de nous déstabiliser par tous les moyens afin de se rendre indispensable à la stabilité de notre pays.

«Les reportages sans fondement remplies d’inexactitudes sur l’armée malienne s’intensifient une fois de plus face à la reconquête de la souveraineté du pays et dans un climat complice de certaines presses et organisations des droits de l’homme, et sans cesse instrumentalisés par les ennemis du Mali qui se sont promis d’engager une campagne d’intoxication contre l’armée malienne afin de l’empêcher de remplir ses prérogatives constitutionnelles d’assurer la protection du pays, et d’empêcher leur projet diabolique de diviser le Mali», dénonçait récemment un jeune leader politique.

Avec une grande partie de la troupe déployée au sol pour enrayer la menace terroriste, l’accent doit être mis maintenant sur les moyens aériens pour l’appuyer dans les airs et aussi renforcer la surveillance de nos frontières. Ce qui fait des drones turcs, selon des experts, des alliés indispensables pour le succès de l’armée malienne. Leur performance en Syrie, en Libye et dans le Haut-Karabakh ont stimulé les ventes de l’appareil ces dernières années. De nos jours, le drone (aéronef sans pilote,) est devenu le symbole des progrès technologiques et s’est imposé comme le fleuron de l’industrie militaire turque ces dernières années.

Le modèle Bayraktar-TB2 a notamment été utilisé sur des théâtres d’opérations régionaux comme en Syrie, en Libye et en Azerbaïdjan, lors du conflit, dans le Haut-Karabakh à l’automne 2020. «La supériorité technologique ainsi acquise a permis de faire basculer les rapports de force», indique un expert. Efficace et moins coûteux, Bayraktar-TB2 a infléchi le cours de trois conflits en 2020 en détruisant des chars, des véhicules blindés, des dépôts de munitions et des systèmes de défense antiaérienne de forces adverses sur plusieurs théâtres d’opérations.

Le Bayraktar TB2 est un drone de combat d’altitude de croisière moyenne et de longue autonomie développé à partir du Bayraktar TB1 par la compagnie turque Baykar. Sa phase de conception avait débuté en 2012 et son premier vol a été enregistré en 2014. Diplômé du Massachusetts Institute of Technology et gendre du président Erdoğan, Selçuk Bayraktar est le pionnier du développement des drones Bayraktar.

Avec la coopération qui ne cesse de se bonifier entre Bamako et Ankara, nous pensons qu’il est envisageable de recourir à ces drones pour appuyer la montée en puissance des Forces armées maliennes. Et cela d’autant plus que la Turquie n’a jamais caché sa volonté de contribuer à la stabilisation de notre pays. Le déploiement des drones de combats est donc une piste à explorer par les autorités militaires de la Transition.

Naby

(Visited 3 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire