FINALE DE LA CAN «CAMEROUN 2021» : Le Sénégal sacré au bout de la persévérance

Jamais deux sans trois, dit une croyance. Mais, une fois n’est pas coutume. Elle vient d’être démentie par Les Lions de la Teranga du Sénégal qui, après deux désillusions en 2002 et en 2019, ont été couronnés champions d’Afrique à l’issue de leur 3e finale. C’était dimanche dernier (6 février 2022) à Yaoundé, au Cameroun. La «malédiction» est finalement vaincue par la persévérance.

Sénégal-Egypte ! Telle était l’affiche de la finale de la 33e phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football au Cameroun (9 janvier-6 février 2022). Un duel entre les deux stars de Liverpool FC (Angleterre), Sadio Mané et Mohamed Salah. Le premier a eu l’opportunité de se mettre en évidence dès le coup d’envoi à travers un penalty sifflé dès la 3e minute. Mais, sa lourde frappe est bloquée par le portier des Pharaons. Les deux sélections ont ensuite livré une partie très tactique en essayant de se piéger sans se livrer.

C’est donc sans surprise que les 90 minutes sont bouclées sur le nul vierge de 0-0. Tout comme les 30 minutes de prolongation. Finalement c’est à l’issue des tirs au but (4-2) que le Sénégal s’offre une première couronne continentale après deux désillusions (finales perdues) contre le Cameroun en 2002 à Bamako et contre l’Algérie en 2019 au Caire. Dernier tireur, Sadio Mané n’a pas tremblé cette fois-ci. Il a d’ailleurs été désigné «Meilleur joueur» de la compétition alors que le «Soulier d’or» du meilleur buteur est revenu à Vincent Aboubacar du Cameroun (3e de la CAN devant le Burkina Faso) avec 8 buts. Quant à Edward Mendy du Sénégal, il a été élu «Meilleur gardien».

L’Égypte n’a pas démérité pour qui sait que, de la 8e de finale à la finale de dimanche dernier (6 février 2022), les Pharaons ont chaque fois joué 120 minutes avant de s’imposer. Cette finale est le premier des trois matches importants entre ces deux sélections. En effet, en mars prochain, Les Lions et Les Pharaons vont s’affronter en aller/retour des barrages des éliminatoires de la Coupe du monde «Qatar 2022». Et cette victoire est sans doute un avantage psychologique pour Les Lions de la Teranga sur Les Pharaons du Nil.

En attendant, bravo au Sénégal, le 15e pays à remporter le trophée le plus prestigieux du football africain. Et cela au prix de la persévérance. La performance est généralement une œuvre de longue haleine. Comme ceux conduisant au succès mérité, le chemin a été très difficile. Et le coach Aliou Cissé a été beaucoup critiqué sur ses choix (effectif et schémas de jeu). Il avait même essuyé les tirs nourris de la presse sénégalaise au début de cette CAN. On reprochait à sa sélection son manque d’efficacité. Mais, convaincu de la pertinence de ses choix, l’ex-capitaine des Lions a tenu face à ces critiques. Et avec le soutien ferme de la Fédération sénégalaise de football.

Et sans doute que s’il s’était laissé influencer dans ses choix, le Sénégal serait une nouvelle fois passé à côté de la consécration. A force de persévérer, en se remettant en cause sans renier les acquis, les Lions de la Teranga sont enfin arrivés au sommet de l’Afrique !

Moussa Bolly

(Visited 3 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Laisser un commentaire